GERMAINE SLUTTE

Le nom de la bière a été choisi en hommage à Germaine Slutte, une Jettoise célèbre, décédée en 1968 à New York, et dont l’histoire extraordinaire fait encore à ce jour l’objet de nombreuses recherches menées par deux Jettois passionnés d’histoire : Marcel Verdoeft et André Gebeurtenis.

post-card.png

Suivez, 'post' après 'post', la fabuleuse histoire de Germaine Slutte...

Une SLUTTE XL salue Lady Liberty, 89 ans après Germaine Slutte… qui, comme elle, vu la statue de la Liberté en entrant dans le port de NYC, juste avant de passer par les autorités de l'immigration à Ellis Island!

Arriver à cet endroit, après une longue croisière, a été pour beaucoup d’immigrants le début d'une nouvelle vie !


Les personnes qui ont traversé Ellis Island ont ajouté de la richesse et de la texture à l'histoire américaine. Ils ont trouvé des emplois, démarré des entreprises, élevé des familles et apporté d'innombrables contributions aux communautés de tout le pays. Et certains d'entre eux sont devenus très connus.


L'histoire de l'immigration à travers Ellis Island a même commencé avec une femme ! Annie Moore.


Premier immigrant enregistré, arrivé le 2 janvier 1892.


Annie Moore a été la première immigrante à être enregistrée à Ellis Island. La jeune fille de 17 ans voyageait avec ses deux jeunes frères sur le S.S. Nevada, arrivé le 1er janvier 1892 de Queenstown (Cork), en Irlande. Annie est une figure historique bien connue et a même une statue au musée national de l'immigration d'Ellis Island. [1]


Comme Joséphine Baker, 2 ans après Germaine, de nombreuses artistes féminines sont arrivées dans le nouveau monde par Ellis Island.

Joséphine Baker E.

Chanteuse, danseuse, actrice, arrivée le 7 octobre 1935

Joséphine Baker était une actrice, chanteuse et danseuse née aux États-Unis qui s'est fait connaître dans les années 1920 sur les scènes parisiennes. En 1935, elle retourne à New York, mais fait face à des préjugés raciaux dans des États-Unis encore ségrégués. Elle est revenue à Paris et est devenue citoyenne française, où elle a vécu une vie très intéressante. Baker a aidé la Résistance française pendant la Seconde Guerre mondiale en tant qu'espionne anti-nazie, et elle a ensuite parlé aux côtés du Dr Martin Luther King Jr. lors de la Marche sur Washington pour les droits civils. [2]


Une fois inscrit, c'est dans le bas de Manhattan que chaque immigré faisait ses premiers pas en AMÉRIQUE ! Une SLUTTE XL se tient fièrement ici sur la rive de Manhattan avec "Ground Zero" et la nouvelle "Liberty Tower" en arrière-plan.

Nos dernières recherches montrent que d'autres membres de la famille Slutte sont passés par NYC. Le manifeste du navire « City Of Richmond » indique sur la ligne 903 que Mr. W. SLUTTE venant d'Allemagne a passé les services d'immigration de NYC en 1882 (50 ans avant Germaine et sa famille). [3]

[1],[2] : https://www.statueofliberty.org/

[3] : https://heritage.statueofliberty.org/


Les dernières recherches menées par nos historiens Marcel Verdoeft et André Gebeurtenis ont permis de déterminer qu’en 1937 Gustave Slutte rejoignait la brasserie Liebmann qui produisait une bière très populaire à l’époque, la Rheingold.


Pour la promouvoir, la brasserie a mis sur pied dès 1940 le concours annuel de Miss Rheingold : les photos de six jeunes femmes étaient exposées partout où la bière Rheingold était vendue- en Pennsylvanie, New Jersey, New York, Connecticut, Rhode Island, Massachusetts, Vermont, New Hampshire et Maine. Ces points de ventes proposaient des bulletins de vote permettant de choisir sa Miss. Ce « coup » marketing a suscité un grand enthousiasme et est devenu au fil des années un événement annuel incontournable.

Quelle ne fut pas la surprise de nos historiens de découvrir, durant l’analyse des archives de la brasserie aujourd’hui disparue, que Germaine Slutte elle-même avait participé en 1946 à cette élection, remportée cette année-là par Rita Daigle.

A l'âge de 21 ans déjà, les courbes élégantes de Germaine Slutte inspirèrent les designers des années 40 qui en font alors une des célèbres "pin-up girls" que l'on retrouve sur les calendriers et pubilicités de l'époque.

Après 4 années passées à la Lion Brewery, Gustave aurait rejoint en 1937 la Liebmann’s Brewery située à Brooklyn, producteur notamment de la Rheingold Extra Dry, célèbre notamment pour son concours de "Miss Rheingold". Les amateurs de la bière choisissaient la plus jolie fille de leur quartier pour le représenter pendant un an. Le concours a duré de 1940 à 1965.

La Rheingold est devenue la bière de la classe ouvrière new-yorkaise. A son apogée, elle détenait une part de marché de 35% à New-York. Rheingold a bénéficié également du soutien des communautés minoritaires de la ville. Rheingold était un sponsor de l'émission de variétés de Nat King Cole, alors que la plupart des annonceurs hésitait.

Mais malgré son énorme popularité, la bière Rheingold a commencé à perdre des parts de marché lorsque les grandes méga-brasseries comme Anheuser-Busch, Miller et Coors ont commencé à commercialiser à l'échelle nationale, entraînant la faillite de nombreuses petites bières régionales.


La dernière bouteille de Rheingold a été vendue dans la région de New York en1978...